Il était une fois … Love Live Sunshine.

Dans la vie il y’a certaines choses où l’on se dit « il faut que je fasse / vois ça un jour ! » ou au contraire « Je ne ferais / verrais jamais cette horreur de ma vie ! ». Parfois on s’y tient, parfois non. L’autre jour, après une escarmouche légère avec un ami sur le magnifique (mdr) dessin animé qu’est Love Live, je me suis mis en tête de regarder Love Live Sunshine (Que j’abrégerais maintenant LLS pour que ce soit plus simple) pour pouvoir continuer à dire « Non c’est nul, c’est pire que Love Live, t’es nul ».

ss+(2017-12-20+at+04.02.21)
Moi en parlant de ceux qui aiment Love Live

Il est donc temps de faire ce que je n’aurais jamais pensé faire un jour, parler de Love Live. Il est cependant important de préciser que je n’ai vu que la saison 1 de LLS, mes propos seront donc seulement centrés sur cette première saison. Et ils seront bien entendu tout à fait subjectif, ne me lancez pas votre mauvais goût au visage svp.

Pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler (Est-ce seulement possible ?), un court résumé s’impose :
C’est des filles qui font un groupe d’Idol, fin. (Super résumé n’est il pas ?)

La première chose que j’ai remarquée en regardant LLS, c’est cet attachement à la série principale. L’héroïne, Chika, est fan du groupe légendaire µ’s et veut devenir comme elles, et ça c’est quelque chose qui m’a déplu tout au long de la série. Pendant toute la saison on entend des « µ’s fait ça alors on fait pareil », et même si c’est pour servir le scénario principal, à force je me suis juste dit que c’était une pâle copie de son prédécesseur.

Comme dans Love Live, les héroïnes de LLS sont au nombre de neuf, elles veulent empêcher la fermeture / fusion de leur lycée (Même si dans le cas de ce dernier ça survient après), la présidente du conseil étudiant est contre, et le nom du groupe est donné par une aînée. Sur ce dernier point d’ailleurs le nom de µ’s est bien plus recherché et intéressant. Se référant aux muses, il laisse entendre que ces filles vont raconter une histoire, leur histoire, et s’élever à un rang quasi divin. Ce qui peut d’ailleurs se vérifier dans LLS, vu qu’elles sont hautement considérées dans l’univers des « School Idol ». Alors que finalement Aqours, c’est à priori juste un « caprice » habilement camouflé d’un des personnages.

ss+(2017-12-20+at+04.24.47)
Quand tu es littéralement « au dessus » des gens.

 

Pourtant, même si j’avoue avoir pas mal craché dessus au début, LLS a des qualités qui lui sont propres, et qui le différencie de la première série, notamment un niveau assez conséquent de What The Fuckisme, comme si tout ce qu’ils n’avaient pas osé caser comme moments comiques dans Love Live avait été ajouté dans LLS. On peut citer par exemple  Ria, cadette de Saint Snow, qui fait une roue puis un salto en guise de salutations. Rien que ça. Pourquoi me direz vous ? Parce qu’elle peut, j’imagine. L’anime de LLS est bourré de ressorts comique de ce style, et possède aussi un niveau bien plus élevé d’ambiance lesbienne, ce qui n’est pas pour me déplaire je l’admet.

ss+(2017-12-20+at+08.39.32)
Trop de classe en toi You !

Sinon, qui dit Idol dit musique ! Et c’est d’ailleurs ce qu’on est censé rechercher quand on regarde une série telle de Love Live. LLS contient un peu moins de musiques que son prédécesseur. Je devrais dire malheureusement mais en vérité ça ne me dérange pas plus que ça. J’avoue adorer les musiques de Love Live, même celles de Nico c’est pour dire. (Particulièrement celles de Nico *tousse*) Mais « malheureusement », je n’apprécie que moyennement les musiques de LLS, je les trouve majoritairement plus fade, moins vivantes, des voix moins attirantes. Pour moi ça ne vaut clairement pas un bon Snow Halation ou Kaguya no Shiro de Odoritai.

M’enfin bon, on est pas là pour parler musique, on est là pour parler musique ! (Quoi ?) Comme je disais, les musiques sont légèrement moins nombreuses, et malheureusement aussi moins raccord avec l’anime, ce que je trouve assez dommage. Elles sont balancées de façon random pour la plupart. Alors certes dans Love live aussi il y’avait ce genre de choses, mais c’était moins prononcé.

L’épisode 1 de LLS se termine sur une musique en trio avec Riko alors qu’elle ne fait même pas encore partie du groupe, elles ne lui ont même pas encore demandé d’en faire partie ! (Chika lui demande à la fin de la chanson) Et l’épisode 13, la musique de fin, les filles arrivent sur scène en uniforme scolaire, font leur pitch de présentation, et se mettent à chanter directement après, mais bizarrement leurs costumes ont été mis entre temps ! Vous allez me dire que c’est du pinaillage, et vous avez raison, ce n’est pas le plus important, le plus important c’est que l’anime soit bien ! (lel)

ss+(2017-12-20+at+04.11.37)
Image pour Bait Yann.

Mais bon, à ce stade de l’article, (tout le monde est parti je peux) il est temps de tout avouer, j’ai aimé LLS ! Comme je l’ai dit plus haut, Love Live et LLS suivent un même chemin, ce qui fait très pâle copie à mes yeux mais, à un certain moment, ces deux chemins diffèrent, et l’anime LLS prend un tout autre sens.

Là où Love Live continue sur la voie dramatique et reste sur un scénario plus poussé où l’on passe de simplement vouloir sauver le lycée à vouloir participer au Love Live (tant qu’à faire, c’est le titre de l’anime) puis à vouloir le gagner, (Honoka ira jusqu’à pleurer et déprimer parce qu’elle n’ont pas pu y participer) LLS lui n’a pour moi pas ces enjeux.

Les héroïnes de ce dernier n’ont pas fondamentalement envie de participer au Love Live pour gagner, preuve en est leur réaction presque osef quand elles croient ne pas être sélectionnées, elles ont juste envie de vivre leur vie de lycéennes pleinement, d’être Idol pour s’amuser, pour « briller ». Leur but n’est pas d’être premières, c’est de ne pas être dernières, de « transformer ce zéro en un ». C’est là pour moi que tout change, LLS est plus un « slice of life » musical avec une histoire derrière, qu’un anime avec de réels enjeux.

ss+(2017-12-20+at+04.17.06)
Elle porte une casquette avec son prénom ! ! ! C’est forcément la best girl

Enfin tout ça c’est bien beau, mais ce n’est pas ça qui m’a principalement attiré dans LLS. J’ai honte de le dire, (Parce que je sais que ceux qui m’entendent cracher sur Love Live à longueur de journée me lisent e_e) mais les personnages font tout !

Alors clairement, il y’a des personnages que je n’aime pas du tout, comme les trois aînées, principalement Kanan, son pseudo drama, qui tient plus de l’égoïsme pur que de la soit disant amitié, m’a bien saoulé. Ruby aussi est très chiante dans son genre avec le « Ruby l’acharnée » quand elle s’adresse à sa grande sœur qui usurpe habilement l’enseigne d’une chaîne de supermarchés.

Mais de l’autre côté il y’a tout le reste ! Principalement mes deux préférées, You et DATENSHI YOHANE ! (Yoshiko* pardon) Sérieusement entre l’une qui sait tout faire et qui est trop kakkoi dans n’importe quel costume et dans n’importe quelle situation et l’autre trop d4rk et infiniment moe dans sa façon de vivre et de parler ! Et qui en plus a un nez omg, une perfection ! Mais bon je m’égare là ..

ss+(2017-12-20+at+04.11.11)
Oui !

Pour en revenir aux personnages, je trouve ceux que LLS bien mieux écrits et bien plus attachants que ceux de Love Live. Ces derniers sont facilement oubliables mine de rien(À part Honoka qui est l’héroïne, et Nico parce que heu, c’est un cancer ?).

Je trouve les relations entre les personnages de LLS vraiment sympa et bien faites, leurs capacités à dépasser leurs différents blocages vis à vis des autres / d’eux même, comme la jalousie de You par exemple, ça donne un accomplissement que je n’avais personnellement pas trouvé dans Love Live.

J’adore aussi la relation entre Chika et Riko, cette amitié qui se développe, qui permet à Chika de réaliser son rêve et à Riko de surmonter sa peur et de renouer le contact avec le piano. Une scène vraiment sympathique où Chika encourage Riko à participer au concours de piano en lui rappelant qu’elle est devenue Idol aussi pour pouvoir apprendre à ré apprécier de jouer de cet instrument, scène d’autant plus appréciable car l’héroïne réussit là où Kanan a échoué avec Mari dans le passé. (Et j’aime pas Kanan alors j’aime la voir échouer !)

 

Après ce visionnage qui, je le rappelle, ne comporte que la saison 1, je suis bien obligé d’avouer que LLS n’est pas du tout inférieur à Love Live. Il n’est pas spécialement supérieur non plus, juste différent. (Même si j’avoue le préférer en réalité …)

Je trouve que les deux n’ont pas le même but, l’un se regarde plutôt pour une histoire qui avance et un côté plus sérieux, l’autre pour un brin de détente avec des Idol et DATENSHI YOHANE (dsl).

Sur ce, je vous laisse avec le plus beau plan de LLS !

ss+(2017-11-22+at+10.42.11)
T’as pris du poids Dia !

Une réflexion sur “Il était une fois … Love Live Sunshine.

  1. « Pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler (Est-ce seulement possible ?), un court résumé s’impose :
    C’est des filles qui font un groupe d’Idol, fin. (Super résumé n’est il pas ?) »

    alors euh désolé mai non cest pas un bon resume parse que deja bah ells le font pour sauvé leur lycée donc hein c’est important voilà.
    avant de cracher sur de bonnes séries faudrait peut etre se renseigner pour savoir de quoi on parle parce que la le journalisme c’est niveau zero quoi
    bref t un rageu poussrouj

    (article sympa et vive You) (faudrait que je mate la série un jour pt)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s